Optimiser l’expérience utilisateur de son site grâce à la psychologie cognitive

Capture d'écran de design d'interface, wireframes
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Découvres comment optimiser l’expérience utilisateur de ton site web ou de ton application grâce à des lois énoncées par des docteurs en psychologie cognitive. À travers cet article, je vais te transmettre les règles de bases du design d’interface : les boutons, les formulaires, la hiérarchisation des données… Faciliter la vie des utilisateurs va te permettre d’accroitre le taux de conversion de ton site web et de réduire ton taux de rebond

Optimiser l'expérience utilisateur de ses créations avec les boutons

La loi de Fitts

Le temps nécessaire pour atteindre une cible est dépendant de sa distance et de sa taille.

Paul Fitts, 1954

Lorsque que tu crées les boutons de ton site web ou de ton application, gardes en tête que leurs emplacements et leurs poids visuels révèlent la priorité que l’utilisateur attribue à leurs fonctionnalités. 
Le bouton représentant l’action principale doit être visible avec un fond solide et contrasté à l’inverse des boutons secondaires.

Wireframe qui démontre l'importance du design des boutons pour optimiser l'expérience utilisateur

Si l’interface sur laquelle tu travailles est plus complexe, il existe une astuce pour s’assurer d’avoir fait les bons choix. Il suffit de supprimer les labels de tes boutons : la hiérarchie des actions doit sauter aux yeux. Fais le test et poses la question à ton entourage !

Maintenant, il est important de se concentrer sur l’emplacement de tes boutons. Pour ça il faut connaitre la zone de confort des utilisateurs sur les différents appareils qu’ils utilisent. Pour plus d’informations à ce sujet, n’hésites pas à consulter l’étude de Luke Wroblewski.

Schema iPhone pour démontre l'importance du placement des éléments sur un site web ou une application

Pour finir, privilégies les boutons descriptifs. Ils améliorent l’expérience utilisateur. Par exemple, au lieu de nommer ton bouton « suivant », nommes le « Valider mon panier ».

Optimiser l'expérience utilisateur de ses formulaires.

L'Effet Zeigarnik

L’effet Zeigarnik désigne la tendance à mieux se rappeler une tâche qu'on a réalisée si celle-ci a été interrompue alors qu'on cherche par ailleurs à la terminer. Le fait de s'engager dans la réalisation d'une tâche crée une motivation d'achèvement qui resterait insatisfaite si la tâche est interrompue. Sous l'effet de cette motivation une tâche interrompue doit être mémorisée mieux qu'une tâche achevée

Bluma Zeigarnik, 1920
Exemple d'une barre de progression pour optimiser l'expérience utilisateur de ses formulaires

Pour provoquer cet effet sur ton site web ou ton application, utilises une barre de progression pour les formulaires complexes afin d’indiquer visuellement à l’utilisateur quand une tâche est incomplète. Avec cette astuce, tu vas augmenter le taux d’achèvement de ton formulaire.

Les messages d'erreurs

Le message d’erreur doit être clairement visible. Utilises des couleurs contrastées pour le texte et l’arrière-plan afin que l’utilisateur puisse facilement le lire. L’alerte doit être sous le champ d’erreur en question et non pas en tête du formulaire : cela permet de baisser la charge cognitive sur la mémoire et donc de réduire le temps de correction de l’erreur. Le message doit être informatif : son but est de décrire ce qui ne va pas et fournir une solution à l’utilisateur afin qu’il puisse résoudre son problème immédiatement. Cette astuce va réduire le taux de rebond de ton formulaire.

L'ergonomie d'interface et l'expérience utilisateur.

La loi de Miller : Principe du 7 +/- 2

Cette loi hyper célèbre a été énoncée en 1956 par le psychologue cognitif George Miller du département de psychologie de l’université Harvard dans le journal « Psychological Review ». En résumé, il soutient que le nombre d’objets pouvant tenir dans la mémoire courte d’un humain moyen est de 7 plus ou moins 2. Cependant des études plus récentes prouvent que ce nombre n’est pas forcément correct. La majorité des nouvelles études s’accordent sur le nombre 4 plus ou moins 1.
En prenant en compte cette loi sur la mémoire à court terme des utilisateurs, tu peux faciliter et optimiser l’UX de ton site web ou de ton application. Le but est de faciliter la perception des informations. De plus, moins il y a de possibilité, plus il sera facile et rapide pour l’utilisateur de faire un choix (Loi de Hick). Par exemple, réduit un maximum les onglets de ton menu. 

Schéma de la loi de Miller appliqué à l''expérience utilisateur

La loi de Jakob Nielsen

Les utilisateurs passent la majorité de leur temps sur d’autres sites. Cela signifie que les utilisateurs préfèrent que votre site fonctionne comme ceux qu’ils connaissent déjà.

Jakob Nielsen

Pour faire simple, cette loi nous rappelle qu’il ne faut pas chercher à révolutionner l’ergonomie de nos interfaces. Il faut toujours avoir en tête que sur le web, les utilisateurs ont des habitudes. Tu peux innover à petite dose mais pour une expérience utilisateur optimal, veilles à respecter les conventions existantes. Pour accélérer le processus d’apprentissage de tes utilisateurs, utilises des designs existants. Par exemple, sur un formulaire de contact, l’utilisateur a pour habitude d’entrer ses coordonnées avant son message : respectes ce standard.

L'effet de position sérielle

Lorsqu’une liste d’items doit être mémorisée par un sujet, on constate souvent que leur position dans la liste joue un rôle capital dans le rappel ultérieur de ceux-ci. L’effet de primauté et de récense : les premiers et derniers items de la liste sont les mieux retenus.

Herman Ebbinghaus, 1974
Schéma qui démontre l'effet de primauté et l'effet de récence. Il permet de comprendre comment optimiser l'expérience utilisateur de son site web.

Lorsque tu crées ton interface, il peut être utile de placer les éléments les moins importants en milieu de liste car ils ont tendance à être stockés moins souvent dans la mémoire à court terme.
À l’inverse, positionnes tes appels à l’action à l’extrême gauche et à l’extrême droite de tes listes. Par exemple, cet effet peut s’appliquer à la navigation de ton site web ou de ton application.

PARTAGES CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Fermer le menu